Une activité qui plafonne à un niveau élevé, des indicateurs socio-économiques qui restent au vert

Au 2ème trimestre 2018 le secteur de la construction en Pays de la Loire continue de créer de l’emploi avec une croissance de 1,8 % du nombre d’emploi à la fin du premier semestre sur un an. La croissance du secteur intérimaire est particulièrement forte avec une croissance de 3,8 %.

Sur le front de la création d’entreprises le secteur reste également très porteur : près de 600 entreprises créées au second trimestre, c’est 3,6 % de plus qu’un an auparavant.

En matière de production, après un redressement spectaculaire en 2016 et 2017, l’activité semble atteindre un plafond depuis le début de l’année. Si le nombre de mises en chantier a continué d’augmenter au 2ème trimestre et sur les 12 derniers mois, Le nombre d’autorisations de permis de construire baisse sensiblement au 2ème trimestre, même s’il reste à la hausse sur 12 mois. Sur un an toutefois, plus de 27 000 logements ont été mis en chantier et près de 30 000 logement autorisés, ce qui reste un niveau élevé au regard de l’activité observée historiquement sur la région.

Après une année 2017 historique, le volume de ventes de logements neufs baisse également au second semestre, de plus de 10 % mais se maintient à un niveau élevé. C’est le 3ème trimestre de baisse consécutif.

Les modifications des aides à l’accession peuvent en partie expliquer ces évolutions, notamment le resserrement des critères d’obtention du PTZ qui a eu lieu en 2018¹ qui a pour conséquence sur la région de voir diviser par plus de 2 le nombre de PTZ au 1er trimestre 2018 et par près de 3 au second trimestre. Cette forte chute est la conséquence de ce resserrement à double titre : la baisse du nombre de ménages éligibles depuis et les anticipations de ce resserrement qui ont conduit les ménages à précipiter des décisions d’achat pour en bénéficier fin 2017. Cela a eu pour conséquence de faire considérablement augmenter le nombre de prêts accordés au 4ème trimestre 2017 : près de 4 000 prêts ont été accordés sur ce seul trimestre, soit plus que sur l’ensemble de l’année 2015.

Le nombre d’éco PTZ reste en légère hausse sur 12 mois au second trimestre 2018.

Le nombre de logements sociaux financés est en hausse de près de 24 % entre juillet 2017 et juin 2018 mais en baisse de 3,3 % sur les 3 derniers mois.

Le nombre de logements ayant bénéficié d’une aide de l’Anah pour l’amélioration du parc privé augmente fortement (+39,9 %) sur le 3ème trimestre. Sur 12 mois, la hausse est de 9,2 %.

La Loire Atlantique n’est plus le moteur de l’activité sur la région

La reprise en 2016 et 2017 était portée par la Loire Atlantique qui était la locomotive de la région.

Depuis le début de l’année on constate que ce n’est plus le cas : sur 4 indicateurs clefs que sont le nombre de chômeurs de catégorie A,B,C du secteur de la construction, le nombre de mises en chantier de logements, le nombre de ventes de logements neufs, le nombre de prêts à taux zéro accordés, les évolutions constatées sur les 12 derniers mois sont systématiquement moins bonnes en Loire Atlantique que pour le reste de la région.

Sur la période, ce sont les départements du Maine et Loire et de la Vendée qui tirent l’activité régionale.