Synthèse

Des ventes d’appartements hors investissement locatif qui se redressent

Sur le marché du collectif, 1 557 appartements ont été vendus au deuxième trimestre 2019, soit 9,5 % de moins qu’au deuxième trimestre 2018. C’est le 7ème trimestre de suite pour lequel on observe une baisse des ventes de logements. On constate également une baisse encore plus forte des mises en vente ce trimestre (- 15,3 % pour 1 522 mises en vente).

Sur les 12 derniers mois, le volume de ventes d’appartements chute de 13,2 %. Cette baisse des ventes est intégralement liée à l’investissement locatif qui baisse de 22,6 %. Hors investissement locatifs, les ventes augmentent de 17,2 % Sur cette même période, les prix de vente au m2 augmentent fortement à 3 687 euros du m2 (+3,4 % sur un an).

Sur 12 mois, la baisse des ventes s’explique essentiellement par le marché de la Loire-Atlantique qui enregistre une correction de 16,7 %. Le Maine-et-Loire reste le seul département à enregistrer une croissance notable des ventes. A l’inverse, la Loire-Atlantique est le seul département à voir ses mises en ventes progresser sur 12 mois. Partout ailleurs elles chutent très fortement. Les prix de vente au m2 des appartements continuent d’augmenter en Loire-Atlantique (+3,1 %) mais augmentent surtout très fortement en Maine-et-Loire (+7,9 %). L’analyse par zone ABC montre que les ventes ne progressent qu’en zone C sur 12 mois alors que les mises en vente ne progressent qu’en zone B1.

Sur le marché de l’individuel, 107 maisons ont été vendues au deuxième trimestre 2019, contre 155 au deuxième trimestre 2018.

Sur les 12 derniers mois, 552 maisons ont été vendues, soit une hausse de 1,1 % sur un an, alors que les mises en vente sont en forte baisse (-52,1 %). Cette hausse des ventes s’explique essentiellement par le dynamisme du marché du Maine-et-Loire, alors que l’on enregistre de fortes baisses sur la Loire-Atlantique et la Vendée.